Réversion veuve

Pension de réversion à la veuve

Conditions

Le droit à pension au bénéfice de la veuve dont le conjoint a exercé une activité de salarié en Principauté, est apprécié à la date de dépôt de la demande écrite, sachant qu’il s’éteint en cas de remariage ou de concubinage.

Age requis

Sous réserve de satisfaire aux autres conditions d’ouverture au droit, la veuve a la faculté de demander le service de la pension de réversion :

  • Avant 50 ans, si au moins un enfant est à la charge du foyer au jour du décès du conjoint ouvreur de droit,
  • A partir de 50 ans, s’il n’y a pas ou plus d’enfant à charge au jour du décès du conjoint ouvreur de droit.

Point de départ de la pension

La veuve dispose d’un délai de 12 mois pour déposer sa demande de pension de réversion, par simple courrier ou auprès de notre Service Accueil Retraites. Ce délai court à compter du jour auquel elle remplit les conditions d’ouverture au droit.

Passé ce délai, la demande produira effet au premier jour du trimestre civil au cours duquel elle sera présentée.

L'entrée en jouissance de la pension de veuve est effective dès :

  • le jour du décès du conjoint,
    ou
  • le jour du 50ème anniversaire de la veuve n'ayant pas ou plus d' enfant à charge.

Durée d’activité

Au moment de son décès, le conjoint :

  • bénéficiait déjà d’une retraite servie par la C.A.R.
    ou
  • a cotisé au cours de la durée suffisante pour ouvrir droit à pension directe (voir les conditions de durée d’activité minimale).

Durée de mariage

La veuve doit répondre aux conditions d’âge ci-dessus et justifier, en outre :

  • d’une durée de mariage de 4 ans à la date du décès,
    ou
  • que le mariage ait été célébré 2 ans avant la date de prise d’effet de la pension directe par le conjoint décédé,
    ou
  • qu’au moins un enfant soit issu de cette union.

Calcul

Le montant de la pension de réversion est fonction :

  • du nombre total de points crédités au compte du conjoint décédé, affecté du taux de 60%,
  • de la valeur annuelle du point, fixée par Arrêté Ministériel, soit  18,9000 € au 1 octobre 2018

Il se définit par la formule suivante :

Montant de la Retraite mensuelle = (nombre de points retraite)  X  60%  X  (valeur du point) /12

Calculez le montant de votre pension de réversion conjoint. 

Paiement

Modalités de paiement

La pension est payée, par virement sur le compte bancaire ou postal du bénéficiaire :

  • chaque mois civil échu, s’il habite Monaco, la France ou l’Italie, le paiement intervenant le 1er jour ouvrable du mois suivant.
  • chaque trimestre civil échu, s’il habite hors des trois pays précédents.

La pension attribuée sur la base de moins de 15 points est payée trimestriellement, quel que soit le lieu de résidence.

Le droit à pension de réversion s’éteignant en cas de remariage ou de concubinage, il vous sera donc réclamé de façon régulière confirmation de votre situation de veuf(veuve) non remarié(e) et ne vivant pas en concubinage.

Toute modification dans votre situation familiale devra nous être communiquée sans délai !
Ces formulaires sont à retourner complétés et accompagnés des pièces justificatives nécessaires au Service Immatriculation. 

Conditions générales de paiement

  • Si vous résidez à MONACO, en FRANCE ou en ITALIE, vous aurez l'obligation de fournir selon les modalités précisées lors de notre demande, tous les deux ans, un certificat de vie.
  • Si vous résidez hors de ces pays, l'obligation de fournir soit un certificat de vie soit une attestation d’existence s’effectuera tous les trimestres, selon les modalités précisées individuellement par le Service Vérification des Pensions de Retraite.
  • Lorsqu’il s’agit d’un certificat de vie, ce document doit être délivré par une autorité compétente (Consulat, Mairie, Police, Médecin) aux dates indiquées.