COVID 19 - Cas d’interruption de l’activité d’un employé de maison

mercredi 13 mai 2020
Cas d’interruption de l’activité d’un employé de maison

Si l’employeur est lui-même infecté ou à l’isolement

Il ne doit pas demander à son employé de venir travailler. Dans ce cas, il convient de se rapprocher de la Direction du Travail pour connaître les formalités à accomplir.

Au moment de la déclaration de salaire, les périodes correspondantes sont à déclarer avec un évènement « congé sans solde ».

Si l’employeur n’a pas contracté le coronavirus et n’est pas à l’isolement

Compte tenu de la levée des mesures de confinement, l’activité du salarié peut reprendre, l’employeur étant toutefois tenu de respecter et faire respecter les « gestes barrière ».

  • Si l’activité est effectivement exercée dans les conditions habituelles, les modalités de déclaration sont inchangées.
  • Dans le cas contraire, il convient de se rapprocher de la Direction du Travail pour connaître les démarches à accomplir.

Si le salarié est infecté, à l’isolement ou doit garder ses enfants

Il sera indemnisé par les Caisses sociales.

Pour plus d’informations sur ces dispositifs : voir Coronavirus – Détail des mesures prises par les Autorités gouvernementales

Au moment de la déclaration de salaire, les périodes indemnisées sont à déclarer comme un évènement « maladie ».

Dans cette situation, si l’employeur choisit de maintenir le demi-salaire restant, les sommes versées ne sont pas à déclarer et ne sont pas soumises à cotisation. Seules les heures effectivement travaillées doivent faire l’objet d’une déclaration.

Pour toute précision sur les modalités de déclaration, vous pouvez adresser vos questions directement à l'adresse recouvrement@caisses-sociales.mc